Il était un MMORPG

Changement radical de thème pour l’article d’aujourd’hui, puisque je vais vous parler de jeu vidéo, et plus précisément de World Of Warcraft.

WoWScrnShot_080814_225054

Je me suis rendue compte hier soir, en farfouillant dans mes Hauts Faits (l’équivalent des trophées et des succès sur Playstation et sur Xbox), que ça fait quatre ans ce mois-ci que je joue à WoW. Quatre ans que j’ai enfin trouvé un jeu vidéo qui me plait et dont je ne me lasse pas au bout de quelques jours – voire même quelques heures – même si j’ai eu plusieurs périodes de pause qui se comptaient parfois en mois (bon, le fait que le jeu nécessite un abonnement y est pour beaucoup). Pour tout vous dire, il m’est arrivé – et il m’arrive encore – de passer des journées et des nuits entières à jouer, seule, ou avec mon chéri. C’est d’ailleurs lui qui m’a fait découvrir ce jeu, dont j’avais seulement entendu parler auparavant et pour lequel j’avais de gros à priori. A ce moment-là, pour moi, les joueurs de WoW étaient des gros geeks, et je ne voulais pas en entendre parler. Vous savez, ceux qui ont plein de boutons sur le visage, la peau et les cheveux gras, qui portent des lunettes et ne sortent jamais de chez eux ? Bon, j’exagère, mais c’était – en gros – l’image que je m’en faisais.

Puis finalement, je me suis laissée tenter et j’ai créé un personnage pour voir ce que ça donnait. Le plus long pour moi a été de choisir le visuel de mon personnage, puis mon pseudo. J’ai finalement opté pour une draeneï chasseresse (non non, le fait d’avoir un familier avec moi et de me battre à distance ne m’a pas du tout influencée, mais alors pas du tout), que j’ai appelée Layoneï : La pour Laura, Yo pour Yohan, Neï pour draeneï (très recherché, soit dit en passant). Et j’ai a-do-ré.

Aujourd’hui, en plus de ma chasseresse, je joue une pandarène moniale répondant au doux prénom de Hédenne (non non, le fait de jouer un panda trop mignon ne m’a pas du tout influencée, mais alors pas du tout). Il était pourtant hors de question de me faire jouer une autre classe que le chasseur, encore moins s’il s’agissait de corps à corps. Puis, lorsque l’on a acheté Mists Of Pandaria, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais d’essayer une nouvelle classe. Alors j’ai essayé. Et j’ai a-do-ré (encore). Résultat, c’est devenu mon personnage principal et lorsque je reprends ma chasseresse, je quitte le jeu au bout de cinq minutes car je n’arrive plus à la jouer.

Bref, je m’éloigne du sujet, tout ça pour dire que ça fait donc quatre ans ce mois-ci que je joue à World Of Warcraft, ce qui signifie que ça fait quatre ans que l’on a un jeu commun avec ma moitié. Et comme c’est bien le seul jeu auquel on joue ensemble, cet anniversaire de jeu est quelque peu symbolique pour moi. On l’aura un jour, on l’aura, notre mariage ingame. /love

Publicités