Il était un programme

Vous avez été nombreux et nombreuses sur les réseaux sociaux à me demander en quoi consistait exactement mon régime. Cet article est donc la suite de Il était un régime, et sera plutôt long car je vais faire en sorte d’être le plus clair et le plus précis possible, en commençant par vous présenter le programme :

→ Le matin : 2 Wasa tartinés de St Hubert + 60g de fromage OU 2 tranches de jambon OU 2 oeufs (il vous est possible de « mélanger » les aliments, en prenant par exemple 30g de fromage + une tranche de jambon) + 10 amandes OU 5 noix,

→ Le midi : 100g de viande (de la viande rouge une fois par semaine) + 100g de féculents (complets de préférence) avec un peu de St Hubert + des légumes (facultatif) + un fruit,

→ Au goûter (facultatif) : un fruit,

→ Le soir : 100g de volaille OU 100g de poisson + légumes à volonté + un yaourt 0% (facultatif).

Les bases essentielles dans le cadre d’une alimentation équilibrée se situent principalement au niveau des repas du midi et du soir, et il est important de respecter les aliments imposés à ces moments de la journée. Si vous mangez des féculents et de la viande au dîner, ces aliments ne pourront pas être éliminés et ils resteront stockés, ce qui limitera – voire même empêchera – la perte de poids. Pour ce qui est du goûter et du yaourt qui sont facultatifs dans ce programme, je vous conseille tout de même de les conserver dans votre routine alimentaire, tout en sachant qu’il est déconseillé de manger des fruits après 16h/16h30 (tout dépend de l’heure à laquelle vous mangez généralement : il ne faut pas que vous mangiez un fruit à moins de quatre heures avant un repas).

Concernant les boissons que vous êtes « autorisé(e)s » à boire, ce sont évidemment des boissons non sucrées telles que l’eau, le thé, le café… Mais vous pouvez tout de même prendre des sucrettes avec, comme je le fais moi-même lorsque je me prépare un thé au moment du petit déjeuner. Vous pouvez également remplacer votre fruit par un verre de jus de fruits, à condition qu’il soit certifié 100% fruits. Et pour être sûre de boire assez d’eau – puisque c’est très important au quotidien – je me remplis une bouteille d’1L que je vais devoir boire tout au long de la journée, en dehors des repas où je me sers un grand verre d’eau. Comme ça, je sais que j’ai mon quota d’eau pour la journée, puisque je n’en buvais pas assez jusqu’à présent.

Je fais également un petit point sur le pain. Oui, vous pouvez en manger, mais faites cependant attention. Si vous en mangez, faites le plutôt pendant le repas du midi, en privilégiant évidemment le pain complet à la baguette tout droit sortie de votre boulangerie préférée. Sachez qu’il faudra donc re-doser votre repas : soit vous remplacez vos féculents en ne prenant que 50 ou 60g de pain (tous les féculents ne se valent pas en terme de quantité et d’apports), soit vous diminuez votre dose de féculents en ne prenant qu’un petit morceau de pain.

Ensuite, je vais vous parler des aliments que je choisis de prendre lorsqu’il y a plusieurs choix possibles. Concernant les Wasa, je les choisis légers mais vous pouvez aussi choisir les Wasa fibres car les aliments contenant des fibres vont favoriser le transit. Pour ce qui est du St Hubert, je choisis celui aux Omega 3 pour ses apports en acides gras essentiels, indispensables à notre organisme (faites attention, il doit aussi bien être utilisable pour les tartines que pour la cuisson). Au niveau des pâtes et du riz, je n’achète que ceux certifiés complets pour leur apport en fibres. Si j’achète de la crème fraîche, je vais me tourner vers celle qui contient le moins de matière grasse (4% à Carrefour), et il en est de même pour les yaourts, puisque je n’achète que des Taillefine 0%. Pour le reste, je choisis en général les produits les moins chers. Le mieux étant tout de même de choisir les produits contenant le moins de graisses saturées possibles (surtout au niveau du fromage et de la viande) et riches en fibre.

Au sujet de la quantité des aliments, il est très important de respecter le dosage imposé. Veillez donc bien à peser vos aliments lorsqu’ils sont crus, puisque c’est à ce moment-là que tout va se jouer. Pour les pâtes et le riz, il vous faudra bien sûr mettre moins de 100g dans votre casserole puisqu’ils vont absorber l’eau de la cuisson, et pour la viande (et certains autres aliments tels que les petits pois, les haricots, etc), il vous faudra mettre un peu plus de 100g puisqu’elle va dégorger pendant la cuisson. Dans tous les cas, assurez vous de bien peser vos aliments avant ET après les avoir préparés, pour être certains que les doses soient respectées. Si jamais vous avez vu trop grand, n’hésitez pas à utiliser des boîtes du style Tupperware afin de les conserver pour le lendemain (bon plan : j’ai trouvé un lot de ~20 boîtes à seulement 5€ à Carrefour, avec des formes et tailles variées, et qui passent au micro-ondes).

Concernant la cuisson des aliments, j’ai choisi d’ajouter une noix de St Hubert lorsque je les cuis à la poêle afin qu’ils n’accrochent pas, et je n’en mets alors pas dans mes féculents le midi. Pour ne pas que mes pâtes ou mon riz soient trop secs lorsque j’en mange, je ruse en me préparant une sauce tomate maison, et c’est le seul moment où je m’autorise à mettre une pincée de sel. Sinon, j’assaisonne tous mes plats avec uniquement du poivre, des herbes, et parfois de l’ail.

Je vais terminer cet article en vous parlant de la façon dont je m’organise avec ce programme. Dans un premier temps, il faut savoir que je fais mes courses à la semaine (l’idéal étant de faire un planning de ses menus à l’avance) et que je conserve mes derniers tickets de caisse pour être sûre de ne rien oublier au moment de l’écriture de la prochaine liste. Je fais mes courses à Carrefour la majeure partie du temps, et à Netto quand il me manque seulement quelques aliments pour terminer la semaine (sauf pour les Wasa et les Taillefine que je ne trouve qu’à Carrefour). Au total, ça me revient à environ 60€ par semaine pour deux personnes. C’est un budget, certes, mais je veux bien faire ce petit effort  pour ma santé, tant physique que mentale. Puis entre nous, vu ce qu’on dépensait en malbouffe avant de nous mettre à suivre ce régime, je ne pense pas qu’il y ait finalement une si grande différence que ça au niveau de notre budget « bouffe ». Le second point positif avec ce programme, c’est que le fait de respecter les trois repas par jour me permet de garder un rythme de vie normal – chose qui n’est pas évidente lorsque l’on est sans emploi – et donc de me lever le matin et de manger à des horaires « normaux ». Bon, je suis aussi obligée de faire la vaisselle et à manger à chacun des repas mais ça, c’est une autre histoire (on en revient à ma fainéantise).

Voilà, je pense avoir fait le tour de ce que j’avais à vous dire. J’espère en tout cas que cet article vous aura été utile et que vous ne l’aurez pas trouvé trop long. Si vous avez d’autres questions ou même des conseils à (me) donner, n’hésitez pas à les poster en commentaire, je me ferai un plaisir de vous répondre et de vous lire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s